Les rues propres et coquettes de Prague sont toujours envahies par des flots de touristes. La plupart d’entre eux commencent leur visite par la Voie Royale. Le parcours des rois de Bohême offre la découverte des lieux les plus emblématiques de Prague tels que le château, la Cathédrale Saint Guy, le Pont Charles et la Place de la Vieille Ville, où la tradition (touristique) veut que l’on monte en haut de la tour de l’hôtel de ville pour admirer la vue et observer tout en bas… les touristes.

prague

Sur cet itinéraire évidemment incontournable et somptueux, nombreux sont ceux qui se mettent à songer, à un moment ou un autre, à un cadre un peu plus serein. Les vendeurs de matriochkas, vaisselle, jouets en bois ou objets en cristal de bohême le long de la Voie Royale, n’arrangent rien.

Lorsque vous en avez assez, rejoignez l’un de ces 9 endroits plus insolites et moins touristiques.

Strahov

Le monastère de Strahov veille sur la ville depuis le 12e siècle. Plusieurs bâtiments forment un important complexe sur la colline de Petrín, dont deux églises et une stupéfiante bibliothèque considérée comme le clou de la visite, avec ses ouvrages médiévaux d’origine, parmi des dizaines de milliers de manuscrits anciens.

Le monastère Strahov, Prague

Le monastère de Strahov, Prague

Si le monastère est moins touristique, c’est parce qu’il est proche d’un site plus prestigieux : le sanctuaire de Notre-Dame de Lorette. Roman, gothique puis baroque, les styles architecturaux se succèdent au fil des siècles pour faire de ce complexe, un endroit envoûtant et si toutes les parties ne sont pas accessibles au public, on peut visiter les plus spectaculaires y compris la galerie ou pinacothèque, qui rassemble des peintures médiévales.

Indispensable pour les passionnés d’histoire et amoureux des beaux livres. On y accède par le funiculaire.

Divoká Šárka

Le parc de Divoká Šárka est un endroit sublime et sauvage, très peu fréquenté par les touristes à Prague car il est excentré, au nord-ouest de la capitale tchèque. Il demeure toutefois très accessible par le tramway. Forestier et paisible, le parc offre des sentiers de randonnée et des pistes cyclables permettant d’y passer quelques heures ou bien toute la journée. En été, le lac Džbán est propice à la baignade et lorsqu’il gèle en hiver, on y fait du patin à glace. En plus d’être poétique, le parc Divoká Šárka est gratuit.

Michelský les

Prague est couverte à 10 % par des espaces verts, souvent boisés. Au sud de la ville, la forêt de Michelský est un secret bien gardé. Moins sauvage que la réserve naturelle de Divoká Šárka, elle est située dans un quartier résidentiel tranquille et comprend plusieurs sentiers balisés avec des panneaux d’interprétation. Il y avait autrefois un château, plus à l’Est, détruit au début du 15e siècle mais dont il reste quelques vestiges. C’est à l’entrée d’une autre forêt, la forêt de Kunratice qui offre encore plus d’itinéraires de balades dont le plus apprécié suit un petit ruisseau.

Vyšehrad

Surplombant la ville au bord de la Vltava, le parc verdoyant de Vyšehrad n’attire pas les foules. Pourtant, la promenade sur les remparts, les nombreuses statues et la rotonde, la découverte de l’église gothique Saint-Pierre et Saint-Paul et du cimetière où reposent de nombreuses personnalités historiques tchèques, ne déçoit pas ceux qui ont fait l’effort de s’y rendre.

Le parc Vryserhad

Le parc  de Vyserhad

Lieu chargé d’histoire et de légendes, calme et romantique, l’ancienne forteresse offre un vrai moment de sérénité, au sud de la ville et un peu à l’écart des grands sites touristiques de la Voie Royale.

Cibulka

Également loin du centre-ville mais facile d’accès en bus, le parc de Cibulka à l’ouest de Prague est un espace majoritairement forestier, où l’on découvre de multiples œuvres d’art qui datent du début du 19e et plusieurs petits édifices abandonnés.

Ce curieux parc bohême d’environ 20 ha, abrite une ferme abandonnée, un pavillon chinois datant de 1822 à l’abandon également, ainsi que des restes d’édifices néogothiques. Il y a des chemins balisés pour se promener dans cet espace vert qui semble ne pas être entretenu, pourtant les pelouses toujours impeccablement tondues prouvent que l’abandon est tout relatif.

Soirée jazz

Pour passer une soirée plus insolite que dans un bar à bières ou un club, rien de tel à Prague que de choisir un bar de jazz. La tradition remonte à la seconde guerre mondiale et il y a des bars et clubs de jazz à travers toute la ville.

Certains sont de véritables symboles comme le légendaire Reduta Jazz Club. Les clubs de jazz à Prague sont le plus souvent en sous-sol et les consommations affichent des tarifs très raisonnables. Le Ungelt Jazz and Blues Club est un autre bar de jazz très réputé à Prague, ou encore le Agharta Jazz Club, tous deux étant proches de la Place de la Vieille Ville.

Les bars de jazz à Prague ferment souvent à 1 heure du matin et servent le dîner. Ce sont des lieux très intimistes où il est conseillé de réserver sa place.

Holešovice

Le pittoresque quartier de Holešovice (Prague 7) au nord de la ville, contraste fortement avec la Vieille Ville et l’architecture baroque, gothique ou renaissance des grands monuments historiques. C’est un ancien quartier industriel construit à partir des années 1870 et situé dans un méandre de la Vltava. Les bâtiments industriels remarquablement rénovés se répartissent à travers un implacable quadrillage de rues parmi des galeries d’art.

Prague

La promenade est riche en découvertes pour les amateurs d’architecture et le quartier abrite depuis 2008, le centre d’art contemporain DOX (rue Poupetova) qui expose aussi bien des artistes locaux que des artistes internationaux.

Holešovice abrite plusieurs hôtels très bons marchés dont une auberge de jeunesse (Sir Toby’s Hostel) et des boîtes de nuit dont la plus populaire est le Cross Club, que l’on apprécie autant pour son ambiance que pour son décor de ferraille et de boulons. Il ferme à 6 h du matin le week-end et l’entrée est gratuite en semaine.

Smíchov

Le quartier de Smíchov à Prague se trouve au sud-est, rive gauche. C’est un quartier très animé que les touristes sont peu nombreux à fréquenter. Cet ancien quartier ouvrier est en train de devenir tendance avec la construction de nombreux bureaux et commerces.

Il n’y a que peu de curiosités historiques à part la villa Bertramka qui n’est autre que la maison de vacances de Mozart. Contrairement à Holešovice, les bâtiments industriels n’ont pas été réhabilités mais détruits. C’est un quartier chic où l’on va surtout pour l’ambiance.

Toutefois le site phare du quartier est le MeetFactory (métro Smíchovské Nádraží) : une usine a été transformée en un centre artistique ultramoderne en 2001 et il s’y passe toujours quelque chose, que ce soit du côté des arts visuels, de la musique ou du théâtre.

Art nouveau

Prague rassemble une importante collection de bâtiments de style Art nouveau. C’est dans la nouvelle ville (Nové Město) par opposition à la vieille ville (Staré Město) que l’on peut en admirer le plus.

Malgré son nom, la nouvelle ville est fondée au 14e siècle. La place Venceslas date de cette époque. C’est sur cette place que l’on peut admirer l’un des bâtiments Art nouveau les plus remarquables de Prague, le Grand Hôtel Europa, reconnaissable à sa façade jaune.

Autre chef-d’œuvre Art nouveau, le Palais Lucerna date des années 1920. Ce prodigieux bâtiment abrite une statue du sculpteur tchèque surréaliste David Černý représentant Saint Venceslas sur son cheval à l’envers : le Kůň. Dans le même quartier, le Palač Koruna est un autre passage commercial de Prague dans un bâtiment Art nouveau, construit dans les années 1910 avec quelques boutiques et des restaurants.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.3/5 (3 votes cast)
Prague insolite et loin des touristes, 4.3 out of 5 based on 3 ratings