Située à l’extrémité nord-est de la Catalogne, la région de l’Empordà offre un paysage de contrastes, ayant pour limites naturelles les Pyrénées, au nord, la mer Méditerranée et sa magnifique Costa Brava, à l’est. Cet endroit unique, un extraordinaire territoire entre mer et montagne, est marqué par la présence du vent du nord, la tramontane.

Emporda

Outre son paysage de toute beauté, ses espaces naturels protégés et son littoral spectaculaire de plages et criques, L’Empordà possède aussi un riche patrimoine historique et culturel, qui se décline en menhirs ou autres monuments mégalithiques, art roman, architecture gothique, petits villages de charme, art surréaliste du génie Salvador Dalí… Voilà d’innombrables attraits auxquels il faut ajouter l’amabilité des habitants et la gastronomie, notamment la cuisine traditionnelle de L’Empordà et la nouvelle cuisine, le complément idéal des vins de l’appellation d’origine Empordà. www.doemporda.cat

La gamme des vins de L’Empordà est très large. Réputés pour leur grande qualité et leur corps, les vins rouges sont parfois nuancés par un élevage minutieux qui leur apporte quelques notes aromatiques très caractéristiques. Ce sont des vins complexes, au parfum subtil, avec quelques touches d’épices, qui conservent toujours les arômes du fruit et de la plante. De plus, le terroir produit des vins blancs frais et savoureux, souvent à partir de cépages autochtones, mais aussi à partir d’autres mono-cépages de qualité remarquable. Les rosés se caractérisent quant à eux par une couleur cerise bien définie, une grande personnalité, des arômes délicats et frais, ainsi qu’une teneur en alcool modérée.

vins-emporda

Sant Pere de Rodes, l’art roman par excellence

Situé dans la commune d’El Port de la Selva, le monastère Sant Pere de Rodes possède un très beau cloître du xiie siècle, qui en constitue la partie centrale. Parmi les autres constructions distribuées autour de ce cloître, l’église, consacrée en 1022, représente l’élément le plus remarquable de l’ensemble architectural. Il s’agit d’un édifice en croix latine qui possède trois nefs, séparées par une double colonnade aux chapiteaux d’influence corinthienne, ainsi qu’une voûte en berceau. La splendide nef centrale se distingue par ses grandes dimensions et fait face à une abside munie d’un déambulatoire. Cette construction synthétise avec originalité divers styles architecturaux antérieurs, tels que l’art carolingien, l’art préroman et l’architecture romaine. C’est pourquoi il est considéré comme l’un des principaux exemples de l’art roman en Catalogne. Un clocher carré du xiisiècle, élancé et marqué par les influences lombardes du siècle précédent, est adossé à la façade ouest du monastère. www.portdelaselva.cat

Roses et ses vestiges grecs et romains

La citadelle de Roses, située dans le golfe du même nom, abrite les vestiges de la fortification du xvie siècle qui entourait la cité primitive, ainsi que les vestiges des citadelles grecques et romaines, et ceux du Moyen Âge. Aujourd’hui, le site accueille un intéressant musée d’interprétation.

costa-brava-plongee

L’église paroissiale Santa Maria, consacrée en 1796, fut bâtie sur les vestiges de l’église antérieure du monastère Santa Maria de Roses, dont on conserva l’abside, le transept, la coupole romane et quelques parties du cloître. www.roses.cat

Le caractère méditerranéen de Roses se manifeste également par les produits du terroir, tels que le vin. La visite du mas d’En Coll permet de découvrir un manoir fortifié, déclaré d’intérêt local et mentionné dès le xiiie siècle, qui se consacre à la culture de la vigne. Actuellement propriété de la cave Espelt, le mas d’En Coll accueille le Centre œnologique et ludique, qui pour mission de faire connaître l’histoire et le processus de production du vin. De plus, les visiteurs auront l’opportunité de déguster les vins de la production du mas ainsi que d’autres produits du terroir. www.vinscollderoses.com

costa-brava

Peralada et Vilabertran

Peralada a des origines très anciennes. Ce fut d’abord un village ibérique vers 500 av. J.-C, puis un pagus à l’époque des Romains. Au cours du Moyen Âge, le comté de Peralada resta sous la domination du comté d’Empúries. Dans les petites rues du village, quelques bâtiments de l’époque médiévale ont été conservés, notamment la maison natale du chroniqueur Ramon Muntaner (1265-1336).

5.0.2

Le château de Peralada, ancienne résidence des vicomtes de Rocabertí et des comtes de Peralada, fut restauré à la fin du xixe siècle dans le style des châteaux français. Chaque année, il accueille le Festival international de musique plus connu sous le nom de Festival de Peralada. www.perelada.com

La commune de Vilabertran se forma autour du monastère Santa Maria de Vilabertran, une importante abbaye augustinienne, qui deviendra ensuite collégiale en 1952 et le resta jusqu’à la confiscation d’une partie des biens du clergé par Mendizábal en 1835. www.vilabertran.com

Cet itinéraire peut se terminer dans les localités de Figueres, de Púbol et de Portlligat, où vécut Salvador Dalí et qui accueillent aujourd’hui des musées consacrés à son œuvre. www.salvador-dali.org

dali

Dalí se chargea personnellement du projet du musée de Figueres, tant et si bien que sa dernière demeure, son tombeau, se trouve à l’intérieur du complexe. Le musée est abrité dans un ancien théâtre, construit en 1849. Il avait une signification spéciale pour l’artiste de génie, car il y avait présenté ses deux premières œuvres en 1918, à l’occasion d’une exposition de peinture.

El Penedès : Vins et cavas pour fêter Noël dans un paysage ponctué de châteaux (Décembre-2)

L’appellation d’origine Penedès est la plus productive de la Catalogne. Son terroir se situe à proximité de Barcelone et forme un paysage unique, où les vignobles de xarel·lo, parellada et macabeu s’étendent à perte de vue. On peut y découvrir les vins et les cavas produits par les petites ou grandes caves de la région, ainsi que des traditions telles que les castells, imposantes tours humaines qui semblent rivaliser avec les tours des nombreux châteaux traditionnels. www.dopenedes.cat.

Entre les xe et xiie siècles, El Penedès fut une terre de frontière entre les Sarrasins et les chrétiens. Les châteaux et les églises romanes disséminés sur l’ensemble du territoire répondaient aux besoins de défense. Le château de Gelida, par exemple, dont les premières mentions datent de 963, accomplit parfaitement sa mission en 1108 en freinant les incursions des Almoravides. Ses trois enceintes s’adaptent au flanc de la montagne. À ses pieds, la ville de Gelida, qui sépare les régions d’El Baix Llobregat et de L’Alt Penedès, offre de magnifiques vues sur Montserrat. www.gelida.cat.

bougies

Juché sur un contrefort de la chaîne montagneuse de l’Ordal, le château de Subirats était renforcé par quatre tours. L’ancienne chapelle Sant Pere del Castell, dénommée aujourd’hui sanctuaire de la Mare de Déu de la Fontsanta, est un édifice de style roman, avec une seule nef, couverte par une voûte en berceau brisé, et une abside semi-circulaire creusée dans la roche. www.subirats.cat. En contemplant la région d’El Penedès depuis les hauteurs, on aperçoit une vaste étendue de vignobles inclinés du nord au sud, en une pente d’une prodigieuse douceur.

Sant Sadurní d’Anoia et le cava

La commune de Sant Sadurní d’Anoia produit 90 % du cava consommé dans le monde entier. www.santsadurni.cat. Le cava est un vin pétillant, élaboré principalement à partir des cépages macabeu, xarel·lo et parellada selon la méthode champenoise. Sur le terroir de l’AO Cava, les petites exploitations artisanales et les grandes caves se côtoient. Vous y découvrirez tous les secrets de ce breuvage de renommée internationale.

celliers-costa-brava

Les caves de Codorníu, les plus grandes de toutes, occupent d’intéressants bâtiments modernistes dotés de grandes structures souterraines complexes, œuvre de l’architecte Josep Puig i Cadafalch. Sous l’impressionnante enceinte qui abrite les cavas, se niche un labyrinthe de galeries souterraines de plus de 30 km, où reposent les bouteilles en phase de deuxième fermentation et d’élevage. Tandis que les caves de Codorníu produisent près de 27 millions de bouteilles par an, le manoir des Raventós, imprégné du modernisme catalan, se prélasse parmi les étangs et les jardins. www.codorniu.es.

Sant Sebastià dels Gorgs

Dans la commune d’Avinyonet del Penedès, les visiteurs découvriront l’église romane Sant Sebastià dels Gorgs, qui faisait partie d’un prieuré bénédictin fondé au xie siècle. Son clocher de style lombard vaut vraiment le détour, ce qui vous donnera l’occasion de vous promener dans son cloître évocateur.

Vilafranca del Penedès

Vilafranca est le reflet fidèle d’un paysage cultivé avec intelligence. L’église Sant Joan est un précieux exemple de l’architecture ogivale catalane, dite architecture de transition du xiie siècle, et fut l’ancienne chapelle du couvent de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Il s’agit du joyau de la ville. La basilique Santa Maria, première église paroissiale à avoir été construite dans un style gothique en Catalogne, se distingue par son énorme capacité, ainsi que par la grande diversité de ses gargouilles. Situées entre les contreforts, celles-ci adoptent des formes d’animaux fantastiques ou réels. www.vilafranca.cat

emporda-eglise

Juste devant se trouve l’ancien Palais royal, où selon les chroniques de Ramon Muntaner, le roi Pierre le Grand décéda en 1285. Ce bel exemple d’architecture civile gothique accueille aujourd’hui le Musée du vin, qui occupe onze salles. Les visiteurs peuvent suivre l’histoire et l’évolution des techniques vinicoles, tout en observant les amphores, les presses de différentes époques et autres machines liées à la culture et à l’élaboration du vin, mais aussi profiter d’une intéressante collection d’art sacré, de peintures et de sculptures. www.vinseum.cat

La place de la Vila est connue pour accueillir le plus grand nombre de tours humaines, les fameux castells. Les Castellers de Vilafranca ainsi que d’autres groupes de visiteurs s’en donnent d’ailleurs à cœur joie, notamment lors de la fête de Sant Felix. www.castellersdevilafranca.cat

¬«∞

Sant Martí Sarroca

Le château de Sant Martí de Sarroca fut fortement endommagé en 1714, quand il devint l’un des derniers bastions de résistance à Philippe V, puis après la première guerre carliste, il n’en resta pratiquement plus que des ruines. Sa reconstruction commença à partir de 1963. À l’intérieur, on peut encore observer quelques pièces archéologiques découvertes dans les environs. L’église du château est un magnifique édifice roman, consacré en 1204 sous le règne de Pierre le Catholique. Son abside se distingue par son riche décor sculptural, ses arcades reposant sur des colonnes, ses impostes et ses chapiteaux sculptés de motifs végétaux ou zoomorphiques et de frises. Considérée comme un joyau de l’art roman européen, cette église abrite en outre un retable gothique de Jaume Cabrera, qui représente des scènes de la Passion et de la vie de la Vierge. www.santmartisarroca.cat

Château de Castellet et Parc d’El Foix

Le château de Castellet se dresse au point de confluence entre L’Alt Penedès et El Garraf, sur les rives du Foix. Les premières références au château remontent à l’année 997, mais l’édifice fut reconstruit sur des murs et des bases médiévales, ce qui montre qu’il fut une terre de frontière. Il se trouve au cœur du Parc d’El Foix, un paysage idyllique alliant la végétation typique de Méditerranée et celle d’El Garraf. Sa faune riche et diversifiée compte près de 143 espèces d’oiseaux. www.parcs.diba.cat/web/foix

feria

La région d’El Penedès a développé au cours des dernières années une vaste offre d’œnotourisme. www.enoturismepenedes.cat

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
L’Empordà, entre la Costa Brava et les Pyrénées , 5.0 out of 5 based on 1 rating