Les îles Lofoten, situées plus ou moins au nord du centre de la Norvège, offrent des vues à couper le souffle, des œuvres d’art parsemées sur tout son territoire ainsi que d’excellents mets à base de poisson, et surtout de morue. Mais leur avenir est malheureusement incertain à cause de l’industrie du pétrole, qui lorgne sur ses côtes.

Vue panoramique de Reine, Lofoten - photo wikipedia

Vue panoramique de Reine, Lofoten – photo wikipedia

L’autoroute E10, moyen de communication principal, serpente à travers l’archipel de Lofoten. Alors qu’il est possible de circuler d’île en île grâce à toute une série de ponts, la route s’arrête net dans le village de Å (qui se prononce ô en français). Hasard ou pas, il s’agit justement de la dernière lettre de l’alphabet norvégien.

Des paysages de carte postale

Les paysages des îles Lofoten sont d’une beauté absolue, tout particulièrement sur la côte ouest de Lofoten, sur laquelle défilent fjords, montagnes qui s’élèvent majestueusement vers le ciel et plages de sable blanc qui ne feraient pas tache dans un décor tropical.

Le décor est également agrémenté de maisons de pêcheurs aux couleurs vives, éparpillées ici et là dans de petits villages côtiers ayant pour toile de fond d’époustouflants panoramas. Flottant à 200 km au nord du cercle arctique dans la mer de Norvège, Lofoten est située non loin de la côte norvégienne, qui accueille sur tout son long un chapelet d’îles.

La pêche, une tradition ancestrale

Lofoten vit de la pêche depuis mille ans, et les baleiniers n’y sont pas rares, même si leur commerce est actuellement en berne. Lorsque viendra l’heure du repas, la morue séchée ne sera jamais bien loin. Le poisson est péché durant l’hiver pour être ensuite mis à sécher en été. Après quoi une opération minutieuse de tri du poisson a lieu, qui est séparé en 16 catégories en fonction de sa qualité, pour être ensuite exporté sur tout le pourtour méditerranéen. Depuis des siècles, la pêche à la morue est le poumon économique de Lofoten.

La morue qui sèche à l'air, une scène récurrente à Lofoten

La morue qui sèche à l’air, une scène récurrente à Lofoten

Lorsqu’on visite ces îles, la mer est d’ailleurs omniprésente. La maison de pêcheurs, connue sous leur nom local, « rorbuer », est le type de logement par excellence des îles. Simples mais offrant une ambiance sans pareil, leur situation typique perchée sur les falaises les dotent de vues imprenables par défaut. De quoi rendre contemplatifs les voyageurs les plus actifs.

Si vous prenez le bateau, prenez garde au mal de mer : Lofoten est tristement célèbre pour ses vagues extrêmement violentes, qui ont d’ailleurs inspiré Jules Verne pour son roman « 20.000 lieues sous les mers ».

Les attractions de Lofoten

Cependant, si tout rappelle la mer à Lofoten, l’archipel est également une terre de contrastes. Durant l’été, le soleil de minuit ne prend jamais de pause, préférant se maintenir juste au-dessus de la ligne d’horizon. Sur les plages de sable d’Utakliev ou d’Eggum, pour en citer 2, tout invite au bain de minuit.

Mais en hiver, l’ambiance change du tout au tout. Les îles Lofoten deviennent désormais un sombre théâtre dans lequel vous serez aux premières loges pour assister aux aurores boréales, un spectacle inoubliable alors que ces lumières verdâtres dansent dans le ciel, au-dessus des sommets enneigés et des maisons de pêcheurs rouges et jaunes.

Mais rassurez-vous, les îles Lofoten ne sont pas réservées aux contemplatifs : de nombreuses attractions culturelles n’attendent que votre visite. Par exemple, à Vestvagoy, vous pourrez visiter la reconstitution de la plus grande maison viking jamais découverte. Les archéologues estiment qu’il pourrait s’agir de la demeure de l’un des chefs de clan les plus puissants du nord de la Norvège.

Svolvear

Svolvear – crédit photo wikipedia

Le fort d’Eggum, où les Allemands avaient installé une station radar durant la Seconde Guerre mondiale, se situe non loin d’une œuvre d’art du Suisse Markus Raetz, qui consiste en une tête de bronze sculptée située au-dessus d’une colonne. Celle-ci fait partie du projet artistique Artscape Nordland, qui rassemble 33 œuvres de 33 artistes de carrure internationale situées dans 33 communes du nord de la Norvège. Plusieurs de ces œuvres se trouvent dans l’archipel de Lofoten, comme l’énorme miroir d’Austvagoya, la sculpture de Rost, inspiré par les oiseaux migrateurs de Lofoten, etc. Le trajet entre chacune des œuvres d’art n’est pas une perte de temps : vous en profiterez pour admirer les paysages grandioses de Lofoten.

Mais quid du futur ?

Malgré la beauté vierge de l’île et l’ajout récent de Lofoten au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, le futur de l’archipel reste incertain. Des projets de plates-formes off-shore pour exploiter les réserves pétrolières ont été repoussés, sans avoir été pour autant abandonnés, avec toutes les menaces que cela fait peser sur l’environnement et la pêche, ainsi que sur le tourisme. Une autre bonne raison pour se rendre dès que possible à Lofoten.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
À la découverte des paysages époustouflants des îles Lofoten (Norvège), 5.0 out of 5 based on 1 rating