La Californie a de nombreux parcs et réserves pour la protection des animaux sauvages et quelques-uns des meilleurs endroits aux États-Unis pour les observer facilement. Les destinations les plus réputées se trouvent sur la Côte Centrale de Californie (Central Coast).

Les Tufa towers de Mono Lake en Californie

Les Tufa towers de Mono Lake en Californie par John Lemieux

Piedras Blancas Rookery

La plage Piedras Blancas est à une dizaine de km de San Simeon, une ville à mi-chemin entre Santa Barbara et Santa Cruz.

C’est un site d’observation exceptionnel des éléphants de mer. Il y a une importante colonie : 7000 à 8000 spécimens. D’abord, ils se reproduisent à 400 km de là, juste au sud de San Francisco (Año Nuevo State Park) à la fin décembre. On y voit les mâles, plutôt léthargiques d’ordinaire, se battre entre eux. On voit les bébés les deux premiers mois de l’année à Piedras Blancas. Ensuite, ces énormes mammifères marins passent le reste de l’année dans l’océan. L’accès à Piedras Blancas Rookery est gratuit.

Point Reyes National Seashore

Près de San Francisco, Point Reyes National Seashore est un parc protégé connu pour ses plages magnifiques et ses excellents sentiers de randonnée pour observer une faune abondante.

On y trouve près de la moitié des espèces d’oiseaux présentes en Californie, de gigantesques sapins et des paysages typiques des forêts claires où vivent des coyotes et des lynx. On peut observer facilement des baleines depuis la côte. Il y a également une petite population de wapitis, un genre de cervidés. Les éléphants de mer que l’on peut observer ici ont disparu pendant plus d’un siècle avant de revenir dans les années 1970.

Mendocino

La ville de Santa Cruz et ses environs sont une destination majeure en Californie pour observer toutes sortes d’animaux marins, y compris les baleines avec de nombreuses excursions possibles entre les mois de décembre et mars. On observe un type de baleine qui ne vit que dans le Pacifique Nord, la baleine grise, mesurant presque 15 m, rejoindre les eaux du sud de la Californie.

Mais pour les passionnés, il faut rejoindre le comté de Mendocino, à 3 h de route au nord de San Francisco, pittoresque région viticole et forestière où chaque année, on a un point de vue rarissime depuis la côte sur la migration des baleines grises (fin décembre à début avril). Il y a beaucoup moins de monde qu’à Point Reyes. Les excursions en mer sont à faire depuis Noyo Harbor ou Fort Bragg, où se tient le festival de la baleine tous les ans au mois de mars.

Eléphants de mer à Piedras Blancas, Californie

Eléphants de mer à Piedras Blancas, Californie

San Francisco Pier 39

La jetée 39 à San Francisco est un endroit touristique où l’on peut voir des lions de mer. L’aquarium à proximité gère le centre d’interprétation Sea Lion Center sur le K-Dock, de 10 h à 17 h. C’est gratuit et la meilleure saison pour en profiter est l’hiver. Les lions de mer observables à San Francisco se reproduisent sur les Channel Islands en été.

Channel Islands

Au large de Los Angeles, les huit Channel Islands surnommées les Galapagos américaines, sont un magnifique archipel où vivent des dizaines d’espèces d’animaux y compris les lions de mer et les éléphants de mer.

À la différence des éléphants de mer, les lions de mer ressemblent plus à des otaries qu’à des phoques. Tandis que les éléphants de mer mâles peuvent peser jusqu’à 900 kg, les lions de mer pèsent en moyenne 350 kg. On observe aussi de nombreuses otaries (Otarie à fourrure du Nord, une espèce rare classée vulnérable par l’UICN) sur l’île de San Miguel.

Ces îles abritent en outre une vingtaine d’espèces terrestres endémiques. C’est aussi une excellente destination pour la plongée sous-marine.

Ragged Point

Ragged Point (San Simeon) entre Santa Barbara et Santa Cruz, à proximité du célèbre Hearst Castle, est un important « hotspot » de Californie le long de la Pacific Coast Highway 1 (Big Sur) pour voir l’une des plus petites espèces d’oiseaux au monde, le Colibri d’Anna, un oiseau à tête rose qui ne mesure pas plus de 10 cm de long. La vue sur l’océan est exceptionnelle, l’une des plus spectaculaires de Big Sur. On l’appelle d’ailleurs « the million dollar view ». Il y a une randonnée (assez sportive) à faire pour rejoindre la falaise et obtenir une vue imprenable sur les plages. C’est une destination réputée pour les mariages.

Morro Bay

Morro Bay (San Luis Obispo) à seulement 50 km au sud de San Simeon, est un autre haut-lieu d’observation des oiseaux sur la Central Coast. Chaque année, à la mi-janvier, le festival de Morro Bay attire des centaines de passionnés. Pas loin de 200 espèces d’oiseaux différentes vivent dans cette baie californienne.

Plage-San-Diego-Californie

C’est une zone classée « Globally Important Bird Area ». En Californie, il y en a environ 70 dont plusieurs zones inaccessibles aux touristes comme les îles Farallon. Les Channel Islands, Point Reyes et la baie de San Francisco sont sur la liste, mais aussi le Sacramento National Wildlife Refuge avec 300 espèces d’oiseaux et de nombreux reptiles.

Pour les passionnés, Bodega Bay dans le comté de Sonoma, au nord de San Francisco, assure le spectacle au mois de septembre avec de nombreux oiseaux très rares à découvrir via des bird walks, randonnées avec des guides spécialisés.

Monterey Bay

La baie de Monterey au sud de San Francisco est célèbre pour son aquarium et sa réserve maritime nationale, entre les villes de Monterey et Santa Cruz.

Le Monterey Bay National Marine Sanctuary abrite un fabuleux monde sous-marin et c’est l’un des meilleurs endroits au monde pour observer à la fois des baleines grises, des baleines à bosse, des phoques, des otaries, des dauphins, des requins. Ce sont les espèces les plus grandes parmi de nombreux autres animaux.

Ici, la Soquel Canyon State Marine Conservation Area protège un grand canyon sous-marin. C’est une destination de plongée et de kayak de mer.

San Luis National Wildlife Refuge

À l’est de San Jose (San Joaquin Valley), ce parc protégé du centre de la Californie est un habitat naturel pour de nombreux oiseaux et reptiles. C’est la plus importante zone humide (eau douce) de toute la Californie.

Il y a plusieurs circuits pédestres faciles à faire librement et des plateformes d’observation ainsi que des circuits à faire en voiture dont celui des wapitis, qui sont ici très facilement observables. On peut aussi observer une population absolument massive de canards de multiples espèces.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.7/5 (3 votes cast)
9 sites en Californie pour observer des animaux sauvages, 4.7 out of 5 based on 3 ratings