Ces destinations magiques sont populaires mais surtout auprès des touristes d’Europe de l’Est, pour la plupart. Souvent méconnues dans le reste de l’Europe et du monde, elles ont pourtant tout prévu pour les voyageurs.

http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-image-kotor-bay-cruise-ship-image20801166

Baie de Kotor, Montenegro

1-La perle médiévale de Transylvanie

La Ville Haute est le centre historique de Sibiu, à 300 km de Bucarest. Cette cité médiévale, fondée par les Saxons de Transylvanie (venus d’Allemagne), conserve de nombreux bâtiments historiques de première importance, dont ses tours défensives qui datent du 15e siècle.

Elle doit son charme à ses petites rues pavées, passages couverts et escaliers, sa Grande Place (Piata Mare) où l’on peut admirer une belle architecture baroque du 18e avec, entre autres, le palais Brukenthal et l’église.

Hermannstadt, devenue Sibiu en 1919, possède aussi une Petite Place (Piata Mica) et la Place Huet, avec une majestueuse cathédrale du 16e et plus loin, le lycée allemand Samuel von Brukenthal pour ceux qui deviendront la minorité allemande.

Sibiu lui doit une partie de son prestige, du 13e au 18e siècle, car c’était la principale ville des 7 citées fortifiées des Saxons de Transylvanie, les Siebenbürgen. Les Allemands quittent massivement la Roumanie en 1989.

Sibiu est touristique mais demeure sous-estimée. Vous y découvrirez, sur les toits de maisons très pittoresques, des fenêtres qui ressemblent à des yeux en train de vous observer.

2-Le Sud de l’Albanie

Le tourisme se développe en Albanie mais reste marginal. Les pays frontaliers représentent l’essentiel des visiteurs. Et presque la moitié de la population vit à l’étranger.

Malgré des infrastructures qui nécessitent d’importants travaux, l’Albanie ne manque pas d’atouts pour les touristes à la fois amateurs d’Histoire et de vacances les pieds dans l’eau.

Saranda est une station balnéaire très populaire en Albanie, souvent visitée par les touristes qui séjournent à Corfou. À une quarantaine de kilomètres de Saranda, on peut visiter une extraordinaire forteresse, probablement d’origine vénitienne, qui surplombe la mer sur une péninsule. Ici, se trouve une base navale sous-marine abandonnée qui suscite la curiosité et, à proximité, les villages d’Himarë et Agave, autre ravissante station balnéaire.

Il y a donc d’excellentes opportunités pour trouver de bons hôtels et à seulement une heure de route au sud, se trouve l’un des 3 sites albanais inscrits à l’Unesco, Buntrint (Buthrote en français).

Les ruines grecques et romaines de cet époustouflant site archéologique ne sont découvertes que dans les années 1930. Entre autres empereurs romains, Jules César y séjourne quelques années avant sa mort. Le site, sur une colline au bord de l’Adriatique, est aussi entouré de magnifiques paysages. Il faut compter au moins 3 heures pour le visiter.

Gjirokastër, autre site Unesco en Albanie, est à 1h30 de Saranda. C’est une ville ottomane construite à flanc de colline qui possède une admirable citadelle, à explorer le jour où vos jambes sont au meilleur de leur forme.

3-Les merveilles naturelles de Macédoine

La Macédoine est un petit pays au nord de la Grèce, qui s’ouvre aussi de plus en plus au tourisme avec un potentiel étonnant (qu’un demi-million de visiteurs vient déjà explorer chaque année). Ce pays extrêmement montagneux est un paradis pour le VTT. Outre de multiples sommets de plus de 2000 m, la Macédoine est également riche d’une bonne cinquantaine de lacs, dont le lac d’Ohrid, proche de la frontière albanaise au sud, l’une des destinations touristiques majeures de Macédoine.

Au sud mais à environ 4 heures de route d’Ohrid, la cascade de Smolare (Smolari en français) est une autre destination importante bien qu’elle soit largement méconnue à l’ouest de l’Europe. La chute d’eau de 40 m de haut n’est pas facile d’accès, à plus de 600 m d’altitude et au cœur de la forêt mais cela ne décourage pas les touristes en quête d’aventure. Ce monument naturel n’est qu’à 2 h de route de la capitale, Skopje.

Macédoine

Macédoine

Le canyon de Matka n’est pas loin non plus de Skopje. Des paysages dramatiques sont à découvrir sur terre et en sous-sol avec la grotte de Vrelo. Sa profondeur, de 330 m, en fait la grotte la plus profonde du monde à ce jour, et elle cache des petits lacs souterrains.

4-Le Paradis Slovaque

Les Tatras sont l’une des destinations les plus populaires de Slovaquie, des montagnes qui suscitent un engouement grandissant auprès des amateurs de randonnée.

C’est un pays de forêts, de grottes et de châteaux spectaculaires dont l’un des plus visités est celui de Spis, à une heure de Kosice. Ne manquez pas l’un des plus grands châteaux de toute l’Europe, un chef-d’œuvre du 12e siècle à l’est de la Slovaquie.

Košice est une ville splendide qui est sortie de l’ombre en 2013 car elle a été Capitale Européenne de la Culture mais elle n’a pas encore toute l’attention qu’elle mérite. Le centre historique médiéval abrite de somptueux monuments, y compris la plus grande cathédrale de Slovaquie et un excentrique palais de la fin 19e, le Palais Jakab.

Toutefois, l’un des endroits les plus époustouflants de Slovaquie est incontestablement celui que l’on appelle le Paradis Slovaque. C’est le nom du parc national (Národný park Slovenský raj) connu pour ses grottes qui se comptent par centaines, ses forêts et le canyon Prielom Hornadu, un cadeau pour les amateurs de sensations fortes. Un parcours de 15 km le long des gorges, comprend 4 km de ponts adossés aux parois de roches.

300 km de sentiers balisés jalonnent aussi ce parc à l’est du pays, près de la captivante ville médiévale de Levoca.

5-Le secret vénitien du Monténégro

La petite baie de Kotor abrite la ville éponyme, un endroit fascinant inscrit à l’Unesco qui est aussi un port de croisière. Connue des plaisanciers et croisiéristes, la ville de Kotor fait surtout l’objet d’une escale ou d’une excursion à la journée.

Pourtant, Kotor a de quoi devenir une destination à part entière. La beauté de son architecture vénitienne est remarquable. Les vénitiens contrôlent la ville du 15e au 18e siècle, d’où les palais et les fortifications : des remparts d’une hauteur de 20 m et de 4 km de long.

En outre, la vieille ville de Kotor n’est autre qu’un labyrinthe de ruelles pavées où il est assez facile de se perdre. Cette ville pittoresque et animée est fondée par les Romains et devient une cité de première importance dès le Moyen Âge.

Kotor est aussi visitée pour les magnifiques Bouches de Kotor, un ensemble de golfes qui ressemble à un fjord.

6-Le trésor d’argent (et d’os) de Tchécoslovaquie

Le trésor de Tchécoslovaquie, c’est ainsi que l’on appelle Kutná Hora.

Grâce aux mines d’argent, Kutná Hora, à 1 heure de Prague, est devenue très riche. On commence à exploiter ces mines au 14e siècle. Le monument le plus célèbre est un joyau du style gothique tardif, la cathédrale Sainte Barbe. Il reste de nombreux vestiges éblouissants qui datent de la fin du 15e et la ville royale offre une série de caves à vin ainsi qu’une piste cyclable qui rejoint les vignes.

Kutná Hora est surtout célèbre pour l’ossuraire de Sedlec. Dans la chapelle médiévale, les objets déco sont conçus à partir d’os humains, d’environ 40 000 squelettes, même le lustre et les chandeliers.

7-L’île paradisiaque de Croatie

Korčula est une île verdoyante à proximité de Dubrovnik. Elle est plus souvent une étape qu’une destination mais ceux qui choisissent d’y séjourner, profitent pleinement de ses criques confidentielles, de son riche patrimoine et de son folklore.

http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-photography-korcula-croatia-image19869417

Ile de Korcula, Croatie

Korčula abrite des vignes et des oliveraies ainsi que des stations balnéaires comme Prigradica et des villages de toute beauté comme Vela Luka à l’ouest. Celui-ci plaît beaucoup aux randonneurs et il est très animé en soirée. C’est l’un des ports principaux notamment pour venir depuis Split.

On visite facilement la vieille ville fortifiée de Korcula avec sa cathédrale gothique, son authentique monastère du 15e siècle et de belles maisons de la même époque. Korcula est appréciée pour ses joutes médiévales en été, qui font revivre la tradition de la Moreška, étrange mélange de combat et de danse.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
7 destinations méconnues en Europe de l’Est, 5.0 out of 5 based on 1 rating