En 2013, Yellowstone était le 4e parc national américain le plus visité, avec 3,18 millions de touristes. Certains jours et sur certaines routes, c’est New York ! Il y a même des embouteillages monstres à cause des troupeaux de bisons.

La Madison River dans le Parc National de Yellowstone

La Madison River dans le Parc National de Yellowstone

Voici 5 façons de visiter l’un des plus fascinants espaces sauvages des Etats-Unis en profitant vraiment de son côté sauvage.

1-Marcher

La randonnée est de loin le meilleur moyen d’éviter les touristes à Yellowstone.

Il y a, bien sûr, des promenades aménagées (que l’on appelle « boardwalks ») extrêmement fréquentées sur les principaux sites naturels. Mais il y a aussi des sentiers plus sauvages (moins bien balisés) où vous ne rencontrez que les marcheurs les plus courageux, les grands amoureux de la nature et les amateurs de solitude.

Le parc national de Yellowstone compte environ 1600 kms de pistes pour les marcheurs mais la grande majorité des touristes restent sur les 750 km de route et surtout sur les 500 kms qui sont goudronnés. La plupart des touristes ne sort pas de la voiture. Ce n’est pas à cause des ours. Vous devez d’ailleurs savoir qu’il y a plus d’incidents à Yellowstone à cause des bisons que des ours.

Certaines routes sont fermées inopinément à cause de la météo. Mais ce n’est pas forcément un problème si vous faites de la randonnée. Vous pouvez accéder en voiture ou en bus à de nombreux départs de pistes pédestres. Si vous tenez vraiment à y aller pendant la haute saison, essayez de vous y rendre juste avant un jour férié, ou juste après.

Dans tous les cas, renseignez-vous sur les conditions météo avant tout départ de randonnée et prévenez les rangers du plus proche Visitor Center. Ces bâtiments qui accueillent les visiteurs du parc sont au nombre de neuf (comme le nombre d’hôtels à Yellowstone).

2-Voyager à l’automne

L’automne est une excellente saison pour aller à Yellowstone si vous n’aimez pas la foule et que vous voulez quand même profiter du beau temps. Le mois de septembre, pour être précis.

Parc de YellowstoneLe parc de Yellowstone connaît un afflux record de visiteurs entre le mois de juin et le mois d’août. Il y a déjà beaucoup de monde en mai et il y a encore une grande affluence en septembre mais déjà beaucoup moins qu’en juillet et août.

C’est début novembre que toutes les routes sont fermées sauf celle de l’entrée Nord. L’une des meilleures routes, Beartooth Highway, ferme à la mi-octobre. C’est la plus spectaculaire de tout le parc pour de nombreux voyageurs : il serait dommage de ne pas pouvoir la parcourir.

Mais à l’automne, vous avez encore le temps de faire la Beartooth Highway. De plus, il y a de nombreuses activités organisées par les rangers et des expéditions de 30 minutes ou plusieurs heures (voire plusieurs jours) pour la géologie et l’histoire naturelle.

En septembre, vous pouvez encore participer à la découverte des Lower Falls près du Canyon Village, ou des sources chaudes de Mammoth Hot Springs, à la randonnée guidée sur le légendaire South Rim Trail et profiter des vues imprenables sur la rivière Yellowstone et ses cascades, à une sortie en bateau sur le lac de Yellowstone, l’une des plus grandes caldera au monde, et même randonner dans l’arrière-pays pour l’observation de la faune sauvage.

Les températures plus fraîches rendent les excursions plus agréables. La nature prend des couleurs extraordinaires en cette saison, la meilleure de toutes pour observer les wapitis. Surtout aux environs de la Madison River.

Le mois de septembre est un mois idéal. Si certains campings et hôtels ferment fin septembre, d’autres restent ouverts toute l’année et il y a de nombreuses possibilités pour se loger dans les villes proches du parc. Le temps ne devient vraiment instable et moins prévisible qu’à partir d’octobre.

3-Voyager en hiver

Le parc de Yellowstone est toujours fréquenté en hiver mais nettement moins qu’en été. On y fait du ski de fond et du motoneige (uniquement accompagnés de guides) sur les pistes. Les sources chaudes sont des endroits particulièrement spectaculaires en cette saison pendant laquelle on observe des animaux dans des conditions parfaites.

Les rangers organisent des expéditions avant l’aube pour voir les loups.

L’autre avantage de visiter Yellowstone en hiver, ce sont les soirées organisées pour l’observation des étoiles, dans un ciel d’une clarté rarissime.

4-Découvrir des endroits moins populaires

Au parc de Yellowstone, il vous faut explorer la Lamar Valley. C’est « the place to be » pour les troupeaux de bisons.

Old-Faithful-Geyser-Yellowstone

L’Old Faithful en action


On peut aussi y observer des ours et des cerfs. C’est un sacrilège de s’y rendre sans une bonne paire de jumelles. Cette région est moins fréquentée que d’autres car elle est plus sauvage.

Les geysers de Yellowstone sont l’une des principales attractions du parc. Yellowstone concentre en fait, la plupart des geysers de la planète.

Upper Geyser Basin et Midway Geyser Basin font partie des plus beaux avec leurs palettes multicolores. Old faithful est le plus populaire, visible depuis le Visitor Center.

Mais si vous faites la randonnée pour le Shoshone Geyser Basin, le plus grand de tous dans l’arrière-pays avec son lac, le plus grand après le Yellowstone Lake, vous pouvez fuir la foule. C’est une randonnée de 13 km qui se fait en un ou plusieurs jours. Il y a des campings près du lac.

Ce geyser est aussi coloré. Il aurait été découvert dans les années 1840. Peu de gens s’y rendent car il n’y a pas de sentiers aménagés dans cet endroit sauvage mais il est splendide et très animé.

5-Séjourner dans l’Idaho

Le parc national de Yellowstone s’étend pour l’essentiel sur le Wyoming (et le Montana) et un peu sur l’Idaho au sud-ouest. Moins populaire, moins cher, l’Idaho est un bon plan à certaines périodes de l’année.

L’entrée Sud de Yellowstone est sur le Teton Territory dans l’Idaho. Il y a des routes panoramiques fantastiques dont la Mesa Falls Scenic Byway, pour voir les chutes d’eau Upper Mesa Falls et Lower Mesa Falls. La route est à environ 50 km de West Yellowstone (Idaho/Montana), l’entrée ouest du parc national.

Cette ville abrite des hôtels plus abordables que les hôtels du parc. Dans l’Idaho, vous trouvez aussi de nombreux ranchs qui font chambre d’hôtes.

Vous êtes dans l’est de l’Idaho qui possède de nombreuses attractions naturelles outre les Mesa Falls. La Swan Valley par exemple, en haute saison, que vous traversez en allant à Yellowstone et vous pouvez explorer une partie du parc national de Grand Teton, au sud de Yellowstone.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.7/5 (3 votes cast)
5 façons de visiter le parc de Yellowstone sans les touristes, 3.7 out of 5 based on 3 ratings