Qu’ils soient aux portes des villes ou en plein centre-ville, ces 15 parcs urbains ont la particularité d’être faciles d’accès et de faire pâlir de jalousie des citadins du monde entier. Des voyageurs font le déplacement depuis l’étranger essentiellement pour visiter certains de ces parcs. Sauvage, historique, artistique, romantique ou branché, cette liste éclectique vous fait découvrir plusieurs des plus grands parcs urbains du monde et quelques-uns des plus incroyables.

1- Forest Park

Portland aux États-Unis possède environ 1800 hectares de forêts et plus d’une centaine de kilomètres de sentiers. En plus de surplomber la ville et la ravissante rivière Willamette – car Forest Park s’étend à travers les monts Tualatin à 200 m d’altitude – la réserve forestière est à moins de 10 minutes du centre-ville en voiture. C’est l’excursion incontournable à Portland, et l’un des 20 parcs urbains les plus grands du pays. La ville, l’une des plus écolo de tous les États-Unis, ayant fait de nombreux efforts pour limiter son impact sur l’environnement, est plutôt fraîche. Il est conseillé de s’y rendre entre juin et septembre. Outre son époustouflant Forest Park, Portland est une destination majeure pour les amateurs d’art, de gastronomie et de fêtes jusqu’au bout de la nuit.

2- Parc Güell

Œuvre d’Antoni Gaudí, le célèbre parc de Barcelone est un endroit magique, avec ses pavillons, ses statues, ses cactus, ses mosaïques et ses nombreuses formes étranges, inspirées de la nature. Toujours très fréquenté par de nombreux touristes, le parc est devenu payant depuis quelques temps déjà, mais il est unique au monde et demeure l’un des plus merveilleux symboles de Barcelone.

3- Phoenix Park

Tout proche du centre-ville de Dublin, le verdoyant Phoenix Park offre un zoo, des daims en liberté, une abondance de fleurs et de vastes pelouses qui sont toujours impeccablement entretenues et d’une propreté surprenante. À travers ses 7 km2, une superficie qui en fait l’un des 3 plus grands parcs urbains d’Europe, Phoenix Park présente de multiples structures d’intérêt historique dont le plus grand obélisque d’Europe. Le Wellington Monument, achevé en 1860, fut érigé en l’honneur du duc de Wellington, le célèbre vainqueur de la bataille de Waterloo. Ce parc singulier est ouvert 24/24 h et 365 jours par an. Seules deux entrées ouvrent à 7 h et ferment à 23 h.

4- Griffith Park

Bordé par le célèbre panneau Hollywood à l’ouest et le zoo de Los Angeles à l’est, Griffith Park abrite un fascinant sanctuaire d’oiseaux, un observatoire, plusieurs musées et un théâtre grec parmi d’autres attractions, et il offre des vues imprenables sur Los Angeles. Accessible de 6 h du matin à 22 h tous les jours de la semaine, ce parc unique en son genre déploie de multiples sentiers de randonnée et offre de nombreux espaces pour improviser un pique-nique au calme. À lui seul, le deuxième plus grand parc de Californie permet de s’occuper pendant des jours entiers.

5- Sutton Park

Trop peu connu, Sutton Park est une immense réserve naturelle protégée, située à 9 km à peine au nord de Birmingham en Angleterre. C’est l’un des 10 plus grands parcs urbains d’Europe (970 ha). Cinq itinéraires balisés et des chemins bordant des lacs à la lisière des forêts, en font un endroit féerique en automne et à l’approche de l’hiver, lorsqu’il est moins fréquenté. L’été, Sutton Park devient le paradis des cyclistes. Les promeneurs peuvent observer facilement des animaux qui vivent en totale liberté dans les bois. C’est aussi un important lieu historique qui a vu le jour dans les années 1520, sous le règne d’Henri VIII, alors qu’il était une réserve de chasse.

Central Park

Central Park

6- Central Park

Le parc le plus célèbre au monde est un lieu très prisé de ses habitants comme des touristes, où l’on peut s’échapper pour quelques heures du tumulte de la ville. Après 20 ans de travaux, Central Park ouvre ses portes au public en 1857 pour offrir, en plein Manhattan, plusieurs centaines d’hectares de verdure et de lacs, une patinoire, un jardin zoologique ou encore, une trentaine de ponts pittoresques, tout cela entouré de gratte-ciels.

7- Royal Botanic Gardens

Avec un peu plus de 10 000 espèces de plantes, les Royal Botanic Gardens sont l’un des joyaux de l’Australie, au cœur même de Melbourne. Si certaines activités sont payantes, l’entrée du parc est gratuite. Ce havre de paix propose de nombreuses visites guidées de très haute qualité pour les amoureux de la nature. Il n’est pas exceptionnellement grand (36 ha) mais sa richesse botanique et ses paysages exotiques n’attirent pas moins de 1,5 à 2 millions de visiteurs chaque année.

8- Bayou Sauvage National Wildlife Refuge

Le bayou, au bord du lac Pontchartrain, est un endroit sans égal à l’est de la Nouvelle-Orléans, où les eaux saumâtres et les forêts forment un habitat pour de nombreux animaux y compris des alligators et 340 espèces d’oiseaux. Cette faune se partage 93 km² de marais, tour à tour magiques, mystérieux et presque effrayants, à moins d’un quart d’heure de route du quartier français. De nombreux programmes d’interprétation de la nature sont proposés au public, qui peut faire des promenades en bateau, à pied ou en vélo, et croiser de nombreux pêcheurs.

9- Stanley Park

L’incontournable parc de Vancouver abrite un réseau de sentiers pédestres de 27 km au total et s’avance dans les eaux du détroit de Géorgie. Majoritairement couvert de forêts, Stanley Park, que l’on trouve à deux pas de la ville, offre entre autres escapades, une promenade extrêmement populaire de presque 9 km appelée le Seawall, à parcourir à pied, à vélo ou en rollers. Un nombre impressionnant d’activités sportives et de découvertes, des plages et des restaurants, en font un lieu emblématique de Colombie Britannique et même du Canada.

10- Lincoln Park

Si le Millenium Park de Chicago est immanquable, Lincoln Park, qui borde le lac Michigan permet quant à lui de fuir l’agitation urbaine. Immense (4,9 km²) et abritant un petit zoo, il propose de nombreuses activités sportives et des vues sur les gratte-ciels. Le zoo, tout comme le Lincoln Park Conservatory, est gratuit. Au sud du parc, les visiteurs ne doivent pas manquer le Chicago History Museum, qui retrace habilement la longue et riche histoire de la ville.

11- Hyde Park

Londres ne manque pas d’espaces verts mais le plus grand des Royal Parks est Hyde Park, à voir une fois dans sa vie, à l’automne ou en hiver lorsque les événements de Winter Wonderland battent leur plein, de fin novembre à début janvier, avec une grande roue, une patinoire et des sculptures de glace. Hyde Park est truffé de statues, fontaines et curiosités historiques.

12- Ibirapuera

Le poumon vert de Sao Paulo dans le quartier de Moema, possède des horaires complexes car ils varient selon les portes d’entrée, au nombre de 10 mais il est ouvert tous les jours. Apprécié des joggeurs, il abrite des musées et une grande salle de concert. Avec une superficie de 220 ha, Ibirapuera est un des plus grands parcs urbains de toute l’Amérique du Sud. Il comprend des œuvres du célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer à qui l’on doit notamment la ville de Brasilia.

13- Englischer Garten

Le spectaculaire parc de Munich est un jardin paysager de plus de 4 km² et vieux de plus de 2 siècles. Splendeur de verdure, jalonnée de multiples curiosités, il est le rendez-vous des amateurs de bronzage sur pelouse, dès l’arrivée des beaux jours. Si le gigantesque jardin à bière est la grande vedette des jardins anglais de Munich, cet espace vert proche du centre-ville permet de pratiquer nombre d’activités, surtout sur le lac Kleinhesseloher. La partie nord est beaucoup plus paisible, et c’est un haut lieu de randonnée équestre.

14- Fairmount Park

Le colossal Fairmount Park de Philadelphie s’étend sur 37 km². Âgé de 200 ans, il est en réalité, un complexe d’une soixantaine de parcs abritant des dizaines de monuments historiques. Couvrant un dixième de la surface de Philadelphie, Fairmount Park est un endroit fascinant qui tient son nom de Fairmount Park, l’espace originel de 1700 ha abritant le zoo de Philadelphie. Les espaces forestiers peuvent être visités librement ou avec un guide. Au sud, le prestigieux musée des beaux-arts attend les visiteurs.

15- South Mountain Park

Même s’il est situé à une trentaine de kilomètres du centre-ville de Phœnix, South Mountain Park est considéré comme un parc urbain, le plus grand aux États-Unis et l’un des plus grands au monde avec 65 km² de superficie. Mais ce n’est pas tant sa taille qui en fait un parc exceptionnel, car il est en partie situé dans le désert de Sonora. Offrant 90 km de sentiers de randonnée, il est un trésor pour les amateurs de Préhistoire car on peut y voir des pétroglyphes un peu partout, dessins gravés sur la roche par des artistes qui ont vécu là il y a des milliers d’années, ainsi qu’une espèce d’iguane endémique appelée chuckwalla, dont les plus grands spécimens mesurent 70 cm de long. Plusieurs routes panoramiques permettent de sillonner le parc en voiture.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
15 parcs urbains pas comme les autres, 5.0 out of 5 based on 1 rating